Accueil Qui suis-je

Qui suis-je

monportrait

À la hauteur de mes possibilités, j'ai toujours eu à coeur de rendre plus agréable la vie des personnes qui m'entourent.

Lorsque j'ai rencontré la Kinésiologie pour la première fois en tant que patiente, cette technique s'est présentée à moi comme une évidence, en vue d'une écoute et observation  globale de la personne, visant à la guider vers une prise en charge efficace et autonome de ses tourments.

Aussi, c'est avec le plus grand enthousiasme que j'ai quitté la voie d'informaticien analyste-programmeur, pour m'engager dans le service à l'autre, par la Kinésiologie.

Au fur et à mesure de ma pratique, et du développement de ma sensibilité, je me suis rendue compte que je n'étais pas seulement guidée par le test musculaire, mais aussi par une dimension autre.

C'est afin de découvrir quelque explication sur ce phénomène, que j'ai entamé ma formation en Reïki premier degré.

Aujourd'hui, être kinésiologue, me permet d'exercer pour métier, ce qui de toute manière est chez moi une préoccupation essentielle: promouvoir et faire aimer la VIE!

En plus des formations diplomantes que j'ai effectuées pour obtenir le certificat de Kinésiologue et celui de Reïki, je participe régulièrement à des stages sur des sujets connexes. Notamment sur la psychologie des ennéagrammes, qui constitue un remarquable outil pour mieux se connaître et comprendre les autres. La pratique du Yoga, avec le professeur Reinhard Renner, apporte également une profondeur certaine à ma capacité à être dans l'instant présent pendant les séances que je peux ensuite dispenser.

Pour finir, le fait que je sois originaire de Madagascar, me confère une certaine sagesse ancestrale, car dans mon pays, les traditions anciennes sont encore très présentes dans l'éducation et l'interaction sociale actuelle.

A ce titre, je cite mon proverbe malagasy préféré:

"Ny tody tsy misy fa ny atao no miverina."
ce qui signifie :
Des intentions que nous émettons, ou des actions que nous faisons, il est davantage certain qu'elles nous reviennent, plutôt qu'elles atteignent leur cible.